2. Alcool, cannabis (MBRP)

Image008Vous consommez volontiers alcool, cannabis, tabac,… et vous trouvez que cela commence à être trop, que vous avez perdez votre liberté face au produit,

vous expérimentez les inconvénients à consommer ;
vous êtes dépendant de tabac, d’alcool, de cannabis et vous désirez arrêter ;
vous avez fait une ou plusieurs cures de désintoxication et  vous souhaitez acquérir des outils supplémentaires de prévention de la rechute, 

ce cycle est  pour vous.

Le cycle MBRP (mindfufness based relapse prevention) ou prévention de la rechute basée sur la pleine conscience est un cycle créé par Marlatt, en se basant sur la structure de MBSR (réduction du stress) et MBCT (prévention des rechutes dépressives) .  
Marlatta  travaillé  de nombreuses années sur des programmes de prévention de la rechute classiques avant de  développer un  programme de 8 séances d’intégration de la  pleine conscience  dans la prévention de la rechute traditionnelle. Il a réalisé de nombreuses études avant de publier son guide clinique en  2011.

 
Comment cela marche ?
Ce cycle permet de trouver l’équilibre entre l’indulgence pour  ce qui nous est nuisible et la stricte renonciation, entre l’auto-compassion, acceptation et l’auto-discipline. 
Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace, et dans cet espace, il y a une possibilité de choisir. La pratique de la pleine conscience augmente cette espace, la sensation de liberté et la capacité de choisir de remplacer la réponse automatique et habituelle (souvent de consommer son produit favori) par une réponse adéquate.  
De plus,  la pleine conscience peut aider à réduire la tendance à exacerber les émotions négatives : la stigmatisation, la honte, le blâme, et toutes les expériences négatives que vivent les personnes accrochées à un produit. 
Le craving est comme une vague.  Si la personne n’est pas consciente, la vague emporte tout.  Si elle est consciente et accepte cette vague sans jugement, elle a la possibilité de choisir la façon d’y répondre.
L’acquisition de cette nouvelle façon de réagir  face au craving va augmenter le sentiment d’auto-efficacité et donc diminuer le risque de rechute.

Ce cycle se situe, au niveau de la prévention de la rechute, comme adjonction aux autres traitements.

Les moyens de ce cycle sont
- se positionner en tant qu’observateur de la situation de craving.
- prendre conscience de la non-permanence de cet état désagréable.
- accepter l’inconfort lié au craving (et non pas le supprimer), le rend  plus gérable et  induit une diminution naturelle de celui-ci.  Cela permet de ne pas répondre à l’envie de façon automatique et de choisir la réponse en toute conscience.
- prendre conscience des pensées, idées intrusives qui amènent au craving, donc identifier les déclencheurs.
- Identifier les déclencheurs du craving (et donc les situations à risque) pour pouvoir y faire face de façon plus adaptée.
- apprendre une  nouvelle stratégie pour réagir efficacement dans les situations à risque et  ne plus y répondre de façon automatique.

Description du programme

Le programme est structuré sur 8 séances de 2 heures.  Il intègre la méditation de pleine conscience et la prévention de la rechute.
Séance 1 : pilote automatique et rechute
Séance 2 : conscience des déclencheurs et des fortes envies
Séance 3 : pleine conscience au quotidien
Séance 4 : pleine conscience dans les situations à haut risque de reconsommation
Séance 5 : acceptation et comportements efficaces
Séance 6 : les pensées ne sont que des pensées
Séance 7 : soin de soi et style de vie équilibré
Séance 8 : soutien social et poursuite de la pratique

Aux exercices classiques de méditation en MBSR et MBCT (scanner corporel, mouvement en pleine conscience, méditation assise, marche consciente), sont rajoutés 2 autres spécifiques :
- la méditation « surfer sur les envies » qui invite à accepter et explorer le manque et le besoin de consommer sans y réagir
- l’espace de respiration SOBER (stop, observe, breathe, expand, respond) est très proche des trois minutes de respiration de la MBCT

Il est demandé aux participants de faire 45 minutes d’exercices à domicile : méditation à l’aide d’enregistrement audio, et auto-observation

 
Indications 
- Ce programme est conçu comme un post-traitement au sevrage physique.
- Toutes personnes dépendantes d’alcool, de tabac, de cannabis, de drogues dures, de médicaments, de jeux pathologiques, qui visent une abstinence du produit.
- personnes qui ont le désir de comprendre ce qui les pousse à consommer et qui ont le désir de recevoir des outils pour dire NON à leur envies de consommer.
- ce cycle ne remplace en aucun cas le suivi psychiatrique ou/et psychologique et l’aide médicamenteuse si le médecin l’a jugée utile.  Le suivi individuel en parallèle au programme est encouragé.

Contre-indications
- les mêmes contre-indication que le cycle MBSR
- personnes qui ne désirent pas arrêter la consommation de leur produit
- personnes qui sont dans l’incapacité d’arriver sobre à la séance

Liens 
Voici des  liens avec des quelques personnes qui pratiquent ce cycle avec des personnes dépendantes
- Scheuner Danielle Dunker,  à la clinique d’alcoologie Tamaris, à Prilly en Suisse   
- Laetitia Veyron  à Paris
- Dominique Jandot, au CSAPA (centre de soins ambulatoire d’accompagnement et de prévention en addictologie) à Dijon
- Luc Mahiat, au CHU  de  Mont-Godinne
- Brigitte Borboux, au centre … de Malmédy
- Dr  Johannes Veeser, à l’unité d’alcoologie de l’hôpital Brugmann et au centre Enaden à Bruxelles.
 
Référence
Sarah Bowen, Neha Chawla, Alan Marlatt (2013) « addictions : prévention de la rechute basée sur la pleine conscience – guide clinique »  éd. De Boeck. Bruxelles
                    
Organisation 
Le cycle sera organisé à la demande d’hôpitaux, de centres ambulatoires ou d’associations  travaillant avec les personnes dépendantes.  Contactez l’animatrice.
Des séances individuelles peuvent être données, adaptées aux problèmes de chacun.